Allié.e.s du cœur

Les Alliés du coeur se sont particulièrement démarqués par leur investissement dans l’organisme. Nous tensons à les remercier chaleureusement.

Les Allié.e.s du coeur 2016-2017

Il y aurait beaucoup à dire de Mario Trépanier, homme généreux, s’il en est, personne à l’écoute des autres, participant actif et bénévole de diverses causes. Co-fondateur de Cultures du cœur en Estrie, il s’est investi à fond dès les premières heures pour faire de la médiation culturelle, auprès des démunis et des personnes isolées de notre communauté, un cheval de bataille important à inscrire dans son curriculum. C’est d’autant plus significatif qu’il l’a fait concurremment à ses fonctions de directeur du Centre Culturel de l’Université de Sherbrooke. Il a ainsi aidé à bâtir un organisme qui vole aujourd’hui de ses propres ailes. C’est à titre de partenaire culturel qu’il a défendu la place de Cultures du cœur en Estrie. Il a su faire profiter de moments magiques les divers usagers des relais membres, en offrant des participations à des spectacles de grande qualité, participations agrémentées par l’accompagnement de médiateurs culturels experts de notre organisme. Aujourd’hui, nous le nommons « notre allié du cœur », en sachant que sa générosité, son écoute et son apport seront encore là pour nous et pour tous les membres de Cultures du cœur – Estrie.

Marie-Danielle Duval (à droite sur la photo) est une médiatrice pleine de créativité. Au fil du temps, elle a emmené « ses hommes », comme elle nomme les résidents de l’Étape, dans divers lieux culturels. Le Musée des Beaux-arts de Sherbrooke, plus particulièrement, lui a servi de prétexte pour les faire cheminer non seulement vers une confiance et une estime d’eux-mêmes, mais dans leur parcours vers leur retour dans la communauté. Ressentir une œuvre, faire des liens avec leur vécu ou encore exprimer leur spiritualité, voilà les expériences que l’initiative de Marie- Danielle leur a fait vivre, en plus de leur donner le goût de la sortie culturelle. De plus, chaque fois que nous avions besoin d’un partage sur la médiation culturelle, Marie-Danielle était toujours présente, que ce soit devant ses pairs ou devant le petit écran. Merci mille fois pour sa très grande implication et collaboration !

D:\Images\Carole Kippling.jpgIl n’a pas été difficile de choisir la présidente sortante, Carole Kipling, comme alliée du cœur en 2016.  Compte tenu de son implication et de son dévouement à l’égard de Cultures du cœur – Estrie qu’elle présidait depuis 2014, le choix des membres a été immédiat et unanime.   

Mais aujourd’hui, nous sommes affligés par son départ subit à la suite d’une courte et trop souffrante maladie.  Nous lui rendons hommage dans ses quelques lignes pour souligner son apport indéfectible à l’organisme estrien en médiation culturelle.

En plus de parfaire son rôle de leader dans le domaine de la diffusion de spectacles, Carole a présidé les destinées de Cultures du cœur – Estrie, depuis la fondation par lettres patentes de l’organisme en 2014, et ce jusqu’en 2016. Passionnée, conciliatrice et femme d’équipe, on se souviendra longtemps de l’amie Carole comme une personne de défis, ouverte sur le monde et certainement une bonne alliée du cœur, maintenant pour toujours.

Les Alliées du coeur 2015-2016

Lucie Gagnon et Nadine RobertDès son jeune âge, Nadine Robert a baigné dans la culture et elle en connaît la richesse et le potentiel. Cette médiatrice a cru en la nécessité d’allier dans le quotidien de sa clientèle, la culture et l’inclusion sociale, et elle a répandu cette belle idée autour d’elle. Son implication était telle qu’elle a consacré du temps et de l’énergie à Cultures du cœur – Estrie durant son année sabbatique. Sur la photo: Lucie Gagnon (à gauche)  et Nadine Robert (à droite)
Lucie Gagnon et Francine LacroixQue ce soit en donnant du temps, chaque semaine, aux personnes usagères du relais, que ce soit en apportant des idées lors des rencontres d’un comité, ou en restant toujours disponible pour prêter main-forte, Francine Lacroix, n’a pas hésité à mettre ses connaissances, son écoute et son cœur comme médiatrice au service de Cultures du cœur – Estrie. Sur la photo: Lucie Gagnon (à gauche), Francine Lacroix (centre) et Sylvie-Luce Bergeron (à droite).

Les Allié.e.s du coeur 2014-2015

Kheira_Belhadj-zianeKheira Belhadj-Ziane est sociologue et professeure au Département de travail social à l’Université du Québec en Outaouais. Ces dix dernières années, elle a mené des recherches dans le champ des pratiques culturelles en France et au Québec, champ qu’elle étudie sous l’angle des aspirations et des transformations sociales. Ses diverses implications dans les mondes des arts, de la culture et de l’intervention sociale l’ont notamment conduite à développer une expertise en médiation culturelle intégrée aux pratiques de l’intervention sociale.
mathieu-lafrance-chantal-beauchmein-hemispheresMathieu Lafrance, graphiste, et Chantal Beauchemin, designer graphique, copropriétaires de l’agence Hémisphères design graphique, comptent parmi nos alliés du cœur. Au fil du temps, ils ont développé une expertise dans les domaines de la santé, de l’éducation et du tourisme.
Gilles DuquetteGilles Duquette a permis aux personnes démunies de manger un peu mieux tous les jours, en fondant Moisson Estrie, il y a déjà 26 ans. À la veille de sa retraite, il y a six ans, il a perçu le potentiel social et magique de Cultures du cœur – Estrie. En mettant en place ce projet, afin que ces mêmes personnes et que d’autres encore puissent sortir et se sortir de l’exclusion sociale, en formant une équipe autour de Cultures du cœur – Estrie, en partageant lui aussi sa passion pour les arts et la culture, il a redonné un sens à la vie de bien des gens.
Sylvie SpénardSylvie Spénard peut être considérée aux premières loges de la médiation culturelle de l’organisme Cultures du cœur – Estrie, elle qui en a compris l’essence, voire l’essentiel. Par son dévouement, elle a rendu possible à tout un quartier de goûter à la sortie culturelle. En mettant en place cette action, en écoutant ceux et celles qui n’osaient pas, qui n’y croyaient pas, qui avaient peur, elle leur a permis d’oser l’inclusion sociale. Par sa persévérance, elle a créé une ouverture à des hommes, des femmes et des enfants afin qu’ils puissent aller à des spectacles, au musée, qu’ils retrouvent ou découvrent le plaisir des arts et de la culture, de la sortie culturelle. Dans son quartier, des amitiés se sont créées, des liens familiaux se sont tissés, resserrés, croisés!

Partenaires

logo-ciussstelechargementtelechargement-1