Alliés du cœur

Les Alliés du coeur se sont particulièrement démarqués par leur investissement dans l’organisme. Nous tensons à les remercier chaleureusement.

Les Alliées du coeur 2015-2016

Lucie Gagnon et Nadine RobertDès son jeune âge, Nadine Robert a baigné dans la culture et elle en connaît la richesse et le potentiel. Cette médiatrice a cru en la nécessité d’allier dans le quotidien de sa clientèle, la culture et l’inclusion sociale, et elle a répandu cette belle idée autour d’elle. Son implication était telle qu’elle a consacré du temps et de l’énergie à Cultures du cœur – Estrie durant son année sabbatique. Sur la photo: Lucie Gagnon (à gauche)  et Nadine Robert (à droite)

Lucie Gagnon et Francine LacroixQue ce soit en donnant du temps, chaque semaine, aux personnes usagères du relais, que ce soit en apportant des idées lors des rencontres d’un comité, ou en restant toujours disponible pour prêter main-forte, Francine Lacroix, n’a pas hésité à mettre ses connaissances, son écoute et son cœur comme médiatrice au service de Cultures du cœur – Estrie. Sur la photo: Lucie Gagnon (à gauche), Francine Lacroix (centre) et Sylvie-Luce Bergeron (à droite).

Alain de la Fontaine- Théâtre Granada

Photo: la Tribune

99 cents, c’était le prix pour assister aux spectacles qu’Alain de Lafontaine organisait à 17 ans au Cégep de Sherbrooke. Même pour l’époque ce n’était pas cher pour voir des artistes comme Pauline Julien ! Comme il le racontait au chroniqueur Dominic Tardif, en septembre 2016 : « On voulait offrir des spectacles à prix populaire ». C’est alors tout naturellement qu’il est un partenaire culturel de la première heure pour Cultures du Cœur, dont une partie de la mission est la démocratisation culturelle. Alain de Lafontaine, une vie dédiée à la culture ! En effet, il a un parcours impressionnant dans ce milieu, notamment : en 1982, il a cofondé le Loubards (alors sur la rue Alexandre), ensuite la discothèque Rosieprock; en 1996, il met sur le pied le café de la Fontaine à North Hatley; en 2003, il devient le directeur général du théâtre Granada.

Source : la Tribune, 13 septembre 2016. Article de Dominic Tardif : «Bonsoir, mon nom est Alain de Lafontaine…»

Mario Trepanier- centre-culturel-universite sherbrooke

Photo: La Tribune

Directeur du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke depuis 2008, Mario Trepanier gravite depuis de nombreuses années dans le milieu artistique sherbrookois. Il est le fondateur de l’entreprise Summum, qui se spécialise notamment dans l’organisation de tournées. Cette entreprise est aussi derrière la création des Mordus du théâtre, de l’organisation d’Art Circuit et de la préparation de nombreux galas régionaux. Reconnu par ses pairs, Mario Trépanier est aussi le premier agent d’artiste à avoir siégé au conseil d’administration de RIDEAU, important réseau de diffuseur au Québec. Sous son impulsion, le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke devient un allié de  Cultures du Cœur dès le début.

Sources : la Tribune, 30 septembre 2008. Article de Steve Bergeron : «Mario Trépanier succède à Jacques Labrecque»

Les Alliés du coeur 2014-2015

Kheira_Belhadj-ziane

 

Kheira Belhadj-Ziane est sociologue et professeure au Département de travail social à l’Université du Québec en Outaouais. Ces dix dernières années, elle a mené des recherches dans le champ des pratiques culturelles en France et au Québec, champ qu’elle étudie sous l’angle des aspirations et des transformations sociales. Ses diverses implications dans les mondes des arts, de la culture et de l’intervention sociale l’ont notamment conduite à développer une expertise en médiation culturelle intégrée aux pratiques de l’intervention sociale.

 

 

 

mathieu-lafrance-chantal-beauchmein-hemispheresMathieu Lafrance, graphiste, et Chantal Beauchemin, designer graphique, copropriétaires de l’agence Hémisphères design graphique, comptent parmi nos alliés du cœur. Au fil du temps, ils ont développé une expertise dans les domaines de la santé, de l’éducation et du tourisme.

 

Gilles Duquette

 

Gilles Duquette a permis aux personnes démunies de manger un peu mieux tous les jours, en fondant Moisson Estrie, il y a déjà 26 ans. À la veille de sa retraite, il y a six ans, il a perçu le potentiel social et magique de Cultures du cœur – Estrie. En mettant en place ce projet, afin que ces mêmes personnes et que d’autres encore puissent sortir et se sortir de l’exclusion sociale, en formant une équipe autour de Cultures du cœur, en partageant lui aussi sa passion pour les arts et la culture, il a redonné un sens à la vie de bien des gens.

 

 

Sylvie SpénardSylvie Spénard peut être considérée aux premières loges de la médiation culturelle de l’organisme Cultures du cœur – Estrie, elle qui en a compris l’essence, voire l’essentiel. Par son dévouement, elle a rendu possible à tout un quartier de goûter à la sortie culturelle. En mettant en place cette action, en écoutant ceux et celles qui n’osaient pas, qui n’y croyaient pas, qui avaient peur, elle leur a permis d’oser l’inclusion sociale. Par sa persévérance, elle a créé une ouverture à des hommes, des femmes et des enfants afin qu’ils puissent aller à des spectacles, au musée, qu’ils retrouvent ou découvrent le plaisir des arts et de la culture, de la sortie culturelle. Dans son quartier, des amitiés se sont créées, des liens familiaux se sont tissés, resserrés, croisés!

Partenaires

 

telechargement1342396470ftelechargement-1logo-1 logo-ciusssMarie-Claude-Bibeau