Accueil

Les co-porte-paroles France Beaudoin et Richard Séguin remercient les partenaires de Cultures du cœur.

 

Sortir et s’en sortir

La culture est une composante essentielle de la qualité de vie. Par le plaisir qu’elle procure, les échanges qu’elle permet et le questionnement qu’elle provoque, la culture contribue au mieux-être. Pourtant un grand nombre de personnes et de familles n’y ont pas accès.

Démarche

Cultures du cœur met à la disposition des personnes et familles en difficultés sociales et économiques une offre de sorties culturelles. Ces sorties sont proposées par des organismes sociaux grâce à la collaboration de nombreux partenaires culturels. Au centre de l’action, la médiation culturelle s’établit comme une nouvelle pratique sociale.

Mission

Organisme sans but lucratif, Cultures du cœur veut contrer l’exclusion sociale et agir en faveur des personnes les plus démunies en favorisant l’accès aux arts et à la culture. Cultures du cœur entend ainsi soulager la pauvreté, encourager l’éducation, promouvoir la santé globale, mais aussi contribuer à l’appréciation des arts de la culture.

Cultures du cœur est présentement en développement en Estrie avant d’être déployé dans d’autres régions du Québec.

France Beaudoin et Richard Séguin co-porte-paroles de Cultures du cœur

fbeaudouin

Avec Cultures du cœur, je trouve extraordinaire l’idée de sortir pour s’en sortir. Enclencher un mouvement. Provoquer la vie, des rencontres. Avec tout ce que l’art peut déclencher.

Quelle belle idée d’offrir des sorties culturelles aux personnes démunies, pour ainsi les aider à faire un nouveau pas dans la vie.                                                              

France Beaudoin

 

rseguinLa culture est une nourriture vitale pour chaque être humain. Cultures du cœur donne des mots, des émotions, crée des liens, des rencontres, réveille les rêves qui sommeillent.

Quand on donne accès à la poésie, la musique, la peinture, le roman, le théâtre; l’enthousiasme devient contagieux.

Richard Séguin

Actualité

Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et semi-retraitées – Section Magog (relais social)

La section Memphrémagog de l’AQDR (Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et semi-retraitées), fondée en 1990, est le rassemblement de plus de 550 membres de tous les horizons et couches de la société pour former un groupe de femmes et d’hommes aînés engagés pour faire valoir leurs revendications dans une même voix.

Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et semi-retraitées - Section MemphrémagogNotre organisme est le seul à Magog dont la mission est la défense collective des droits économiques, sociaux et culturels des personnes « sages ». Sur la place publique, auprès de tous les paliers gouvernementaux, nous portons la voix de nos membres et représentons leurs droits et leurs revendications et agissons comme moteur de changement dans l’amélioration de leur qualité de vie (logement, services à domicile permettant leur maintien à domicile, revenus décents,  égalité des droits hommes-femmes,  accès gratuit aux médicaments,  transport public adapté et accessibilité aux services de santé).Nous sommes également, pour nos membres, une source de renseignements et de références sur les droits et services offerts aux personnes âgées.

Sortir de l’isolement
Dès que nous avons entendu parler de Cultures du coeur, nous y avons adhéré afin de permettre à nos membres de sortir de leur isolement en leur offrant des sorties accompagnées pour entretenir leur bon moral.

Pour nos membres, venir et se choisir une sortie malgré un budget serré, savoir qu’ils seront accompagnés et rentreront en toute sécurité, puis repartir avec leur « cadeau », c’est déjà un bonheur inespéré.  Se préparer, sortir, voir un bon concert ou spectacle, c’est un autre cadeau.Les y accompagner et les voir heureux et reconnaissants, tout à coup plus volubiles, c’est un vrai plaisir, une récompense pour le bénévole et le relais.

Et que dire de les entendre se raconter leurs sorties, leurs expériences!

Nous ne regretterons jamais d’avoir adhéré à cette belle initiative qu’est Cultures du coeur afin de permettre à nos membres de connaître mieux que leurs quatre murs.

 


 

Du changement dans l’équipe de Cultures du cœur!

Le conseil d’administration de Cultures du Cœur est heureux de vous annoncer l’arrivée de Géraldine Lansiaux au sein de l’équipe ! Elle remplacera Lucie Gagnon au poste d’agente administrative et développement culturel.  Nous voulons encore remercier Lucie pour ces 7 dernières années d’engagements dans l’implantation de Cultures du cœur en Estrie.

Géraldine LansiauxArrivant du monde du tourisme, Géraldine a une solide expérience en communication et en gestion d’organisme. Tout au long de sa carrière, elle a développé une expertise en développement des médias sociaux et des sites Internet qui nous sera fort utile. De plus, habituée dans la gestion de petits organismes,  elle se retrouve à Cultures du cœur dans son élément.  Elle est aussi grande consommatrice  d’activités culturelles et une bénévole investit dans plusieurs organismes. Nous lui souhaitons la bienvenue et nous ne doutons pas que son enthousiasme, ses  qualités professionnelles et  son énergie feront que Cultures du Cœur relève ses défis et poursuivra son développement.

 
Géraldine Lansiaux
Agente administrative et de développement culturel
Téléphone: 819 780-2220 p.47191
geraldine@culturesducoeur.ca
 

On compte sur vous!

Bonnes nouvelles en ce début d’année 2017! La direction régionale de la santé publique de l’Estrie et la Ville de Sherbrooke viennent toutes deux d’annoncer un soutien financier à Cultures du cœur respectivement pour soutenir des activités auprès des familles et afin de poursuivre le fabuleux projet VitaCité. Néanmoins, comme vous le savez Cultures du cœur Estrie n’a pas encore obtenu de financement à la mission et la reconnaissance comme organismes de bienfaisance est encore attente. Les ressources sont bien limitées, une campagne de soutien est en cours. ON COMPTE SUR VOUS

Cultures du Cœur Estrie comptait en février 2017, 50 relais sociaux et 80 organismes culturels associés. Au cours des derniers mois, 1350 sorties ont été réalisées et 524 usagers ont profité d’activités culturelles grâce à l’intervention des médiateurs dans les relais. La médiation culturelle dans le champ social fait son chemin en Estrie. Les intervenants qu’ils soient travailleurs sociaux, orienteurs, psychoéducateurs, médecins reconnaissent les bénéfices de l’accès aux arts et à la Culture à la fois sur le plan social, mais aussi sur la santé mentale, physique. Pourtant l’avenir de Cultures du cœur n’est pas assuré. Au cours des prochaines semaines Cultures du cœur va renouveler ses demandes de  soutiens aux gouvernements et va solliciter de nouvelles fondations. L’avenir s’écrira avec vous. Merci de  soutenir nos démarches en nous faisant parvenir une lettre d’appui. Suivre le lien

Vous souhaitez en savoir plus sur les retombées de la culture et des arts sur la santé?

Découvrez la récente chronique de Mélissa Généreux, directrice de la santé publique Estrie sur les ondes de la radio 107,7 Estrie. http://www.fm1077.ca/lecteur/audio/arts-et-sante-font-bon-menage-349646.mp3

 


 

Deuxième édition de la journée régionale en médiation culturelle

Le 13 avril s’est tenue la deuxième journée régionale en médiation culturelle à la Maison des arts et de la culture de Brompton. Organisé par Cultures du cœur-Estrie, cet événement visait à présenter diverses facettes de la médiation culturelle, par des conférences et des ateliers.

Marcelle Dubé et Gabrielle Desbiens, professeures à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), ont fait part de leurs expériences de médiation culturelle au Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment celui de l’École nationale d’apprentissage par la marionnette (l’ENAM) qui œuvre auprès d’adultes présentant divers troubles de santé mentale, mais aussi celui des organismes en arts visuels du Saguenay-Lac Saint-Jean.

Lors des ateliers, Serge Saada (formateur à Cultures du cœur France) a montré, en visioconférence, le fonctionnement de l’implantation d’une station culturelle dans un relais social. Les participants ont également été amenés à mieux comprendre la démarche artistique du conte grâce à Marie Lupien-Durocher (Maison des arts et de la parole de Sherbrooke) et des arts visuels par Suzanne Pressé (Galerie d’art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke), activités artistiques qu’ils pourront proposer aux bénéficiaires de Cultures du cœur.

Première levée de rideau

Assemblée annuelle - C. KiplingLa première assemblée générale annuelle de Cultures du cœur-Estrie s’est tenue le 27 octobre dernier. Plus de 30 représentants de différentes ressources (médiateurs, membres et personnel) ont répondu à l’appel et quatre ambassadeurs étaient présents. Le compte rendu des activités annuelles a révélé que près de 2 400 sorties ont été effectuées en 2014-2015 pour atteindre plus de 7 600 au cours des trois dernières années. Fait captivant, la fréquentation des musées ne cesse de progresser.

Carole Kipling, présidente du c.a. de Cultures du coeur-Estrie

 

 

(suite…)

Partenaires

 

telechargement1342396470ftelechargement-1logo-1 logo-ciusss